Deuxième condamnation pour la WatchTower !

Deuxième condamnation pour la WT !

13,5 Millions de Dollars !!!

Voilà le montant des amendes et des dommages et intérêts accordés à une nouvelle victime de la WatchTower !

 La Watchtower condamnée à payer 13,5 millions de dollars dans le procès d'un pédophile parce que Gerrit Lösch, membre du Collège Central, n'a pas pu "venir" témoigner…


Posté le 31 octobre 2014

Il n'y avait pas eu de plus grande défaite pour la Watchtower dans une salle d'audience depuis le coup de massue reçu dans le jugement de Candace Conti verdict en 2012. Les Témoins de Jéhovah, à travers la Watch Tower Bible et Tract Society de New York, se retrouvent condamnés, en fin de compte à 13,5 millions de $, dont 10,5 millions qui seront affectés au titre des dommages et intérêts.

L'affaire a été engagée en février 2013 après qu'une autre victime de Gonzalo Campos ait déposé plainte.

La victime, nommée Jose Lopez, avait 7 ans seulement quand il fut abusé en 1986 par un homme qui se présentait comme son mentor biblique, telle une "figure paternelle." Quand la série d'agressions sexuelles commença, Campos, dont la conduite était connue des anciens, dès 1982, avait déjà abusé de quatre autres enfants.

Étonnamment, malgré l'existence de preuves qui l'accablaient, Campos n'a avoué aux anciens ses agressions sur Lopez et sur un autre enfant les années précédentes, qu'en 1986, il a même gravi les échelons qui l'ont conduit à être nommé ancien en 1993. Aussi honteux que cela puisse paraître, cette date correspond à une lettre récente datée du 1er octobre 2012 Voir article :lettre de la Watchtower , qui insistait sur le fait que:
"on ne peut pas dire, dans tous les cas, que celui qui a abusé sexuellement un enfant ne pourra jamais bénéficier de privilèges de service dans la congrégation."

Actuellement aux US, pour échapper aux autorités mexicaines, Campos a depuis reconnu l'agression sexuelle sur d'autres enfants au cours de la période où il servit dans les deux congrégations de San Diego.

Lopez et Zalkin donnant une conférence de presse.

" M. Lopez a souffert pendant des années, suite à cette agression honteuse, et nous sommes heureux de savoir que justice lui ait été rendue, et qu'une forte indemnisation a été prononcée par le juge Lewis contre la Watchtower", nous explique Irwin Zalkin, l'avocat de M. Lopez, c'est une épine de plus pour la Watchtower .

"La Watchtower a ignoré pendant des années les plaintes d'abus sexuels dénoncées par ses membres, et a préféré protéger les prédateurs sexuels plutôt que les enfants," ajoute Zalkin. "Cette décision, nous l'espérons, devrait réveiller la direction des Témoins de Jéhovah pour qu'elle se conforme enfin aux normes de la morale et de la protection infantile tels que nous le demande la société."



Dans un remarquable rebondissement (pas encore repris par les médias), il est apparu que le juge Lewis a émis un "jugement par défaut" contre la Watchtower, après que celle-ci ait refusé de coopérer malgré les ordonnances prononcées par la Cour qui lui demandait de présenter certains documents importants et de faire comparaître Gerrit Lösch, le membre le plus ancien du Collège Central, à la barre pour témoigner.
Nommé à son poste en juillet 1994, Gerrit Lösch est de loin le membre le plus ancien du Collège Central

La Watchtower a déjà réagi à l'arrêt, en disant aux médias qu'elle a été "empêchée de participer" à la procédure. Si l'organisation avait pris les injonctions de la Cour suffisamment au sérieux, elle ne se serait jamais trouvée dans une telle situation.

Comme l'explique dans un document du cabinet de l'avocat Zalkin , mis à la disposition de JWsurvey: "La loi californienne autorise un tribunal à prononcer un jugement par défaut contre un accusé qui refuse de se soumettre aux ordonnances dudit tribunal. Après avoir donné à la Watchtower toutes les occasions de respecter les injonctions de la Cour, la juge Lewis a prononcé la peine finale, en rendant un jugement par défaut contre la Watchtower. Elle a alors ordonné aux avocats du cabinet Zalkin d'apporter les preuves pour étayer les allégations d'accusation de la victime. Après avoir entendu pendant six jours les témoignages et avoir lu les témoignages écrits, la juge Lewis a été convaincue que le plaignant avait apporté suffisamment de preuves pour défendre sa cause."

Tous les Témoins censés doivent être perplexes, et se demander pourquoi leurs contributions durement gagnées pour "l'œuvre dans le monde" ont de grandes chances d'être détournées de leur but par un nouveau jugement défavorable concernant des actes de pédophilie. Les questions continuent à s'accumuler.

Quels sont donc les motifs qui ont pu empêcher Gerrit Lösch de comparaître comme témoin dans un dossier aussi important ? Etait-il préoccupé par le bien-être de l'enfant concerné, ou par la réputation de l'organisation qu'il représente ? Pourquoi les mêmes politiques qui ont permis à Gonzalo Campos de perpétrer ses crimes odieux restent-elles toujours en place aujourd'hui ? Et comment une organisation qui prétend représenter un Dieu d'amour, de justice et de sagesse peut-elle être condamnée comme quelqu'un de "répréhensible et d'irresponsable" par un juge de tribunal ?

3 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site